FR2962

Fédération de Recherche Mathématiques des Pays de Loire

FR CNRS 2962

Meissa M’Baye

Meissa M’Baye est un brillant étudiant sénégalais. Il a obtenu une licence de mathématiques appliquées et de calcul scientifique à l’Université Saint-Louis du Sénégal. Il a ensuite effectué un Master de sciences mathématique à l’Institut Africain de Mathématiques à M'bour au Sénégal. Grace aux très bons résultats obtenus durant ses études au Sénégal, Meissa M’Baye a été lauréat d’une bourse du Labex Henri Lebesgue et de la Fédération de Recherche Mathématiques des Pays de la Loire afin de suivre le Master de modélisation, d’analyse numérique et de calcul scientifique de l’université de Nantes. Meissa M’Baye a suivi avec beaucoup d’entrain et de facilité ce Master français et il va poursuivre ses études en effectuant une thèse de doctorant sous la co-direction de Christophe Berthon (Université de Nantes) et de Diaraf Sek (Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar). Cette thèse portera sur l’approximation numérique de systèmes hyperboliques. Plus précisément, il s’agira de contrôler les taux de dissipation d’entropie dans les ondes de contact pour proposer des techniques d’approximation beaucoup plus pertinentes que celles actuellement considérées. Les méthodes numériques développées au cours de cette thèse seront ensuite appliquées à la simulation numérique d’écoulements multifluides.

Date début de l'évènement
Date de fin l'évènement
Support

Théo Jamin

Théo JAMIN a fait sa licence à l'université d'Angers puis y a intégré le Master Mathématiques Fondamentales et Applications. Il a bénéficié d'une bourse du Centre Henri Lebesgue durant ses deux années de Master. Il a effectué son stage de M2 au LAREMA sous la direction de Laurent Meersseman. Le mémoire portait sur un article d'Etienne Ghys sur les déformations des variétés homogènes revêtues par SL_2(C).

Depuis le 1er septembre 2018, Théo est en thèse de doctorat. La thèse est co-encadrée par Laurent Meersseman (80%) et Marcel Nicolau (Université Autonome de Barcelone, 20%). Le sujet s'inscrit dans le prolongement direct du travail de stage de M2. Il s'agit de donner une description globale de l'espace de Teichmüller des fibrés des repères des 3-variétés réelles hyperboliques à premier nombre de Betti petit.

Date début de l'évènement
Date de fin l'évènement
Support

Roberto Feola

Roberto Feola est un mathématicien Italien, il a passé sa thèse en 2016 sous la direction de Michela Procesi à Rome. Il vient de passer deux ans en Post-doc à Trieste dans le prestigieux institut SISSA sous la direction de Maximiliano Berti. C’est maintenant un expert sur la méthode de Nash-Moser et son application aux équations aux dérivées partielles Hamiltoniennes ou réversibles. Il intégrera au Laboratoire de Mathématiques Jean Leary au groupe EDP Hamiltoniennes réunissant Trung Nguyen, Éric Paturel et Benoit Grébert.

Date début de l'évènement
Date de fin l'évènement
Support

Weerapat Satitkanitkul

Weerapat Satitkanitkul a fait sa thèse de doctorat à l’Université de Bath, sous la direction d’Andreas Kyprianou (Bath) et de Victor Rivero (CIMAT Guanajuato). Il l'a soutenue en juin 2018. Avant cette période, Mr Satitkanitkul avait effectué un Bachelor à l’Université de Cambridge (Magdalene College) puis un Master of Sciences à l’Université de Bath. Son travail de thèse concernait le conditionnement de processus markoviens auto-similaires et la théorie des excursions pour les processus stables multidimensionnels. Le projet de recherche relatif à son postdoctorat à Angers concerne les processus et arbres de branchement multitypes. Le codage par des marches aléatoires multivariées de ces arbres en temps et espace discrets est désormais bien connu. Il s'agit alors, en utilisant ce codage, d'établir des principes d'invariance pour certaines fonctionnelles telles que l'effectif du nombre de sommets de degrés multiples donnés

Date début de l'évènement
Date de fin l'évènement
Support

Vytaute PILIPAUSKAITE

Vytaute Pilipauskaite est actuellement en postdoc au département de Mathématiques de l’université d’Aarhus (Danemark). Elle est spécialiste de la statistique des processus et des théorème limites pour les modèles spatio-temporels à longue mémoire. Avec A. Philippe, elle étudie les données de panel à longue mémoire. L’objectif est d’obtenir pour ces modèles des méthodes d’inférence statistique.

Date début de l'évènement
Date de fin l'évènement
Support
Statistical methods to assess the dynamic relationship between antibiotic use and antimicrobial resistance goulian-a mer 19/09/2018 - 10:10

The World Health Organization acknowledged that antibiotic resistance is one of the biggest threats to global health, food security and development today, and that misuse of antibiotics is accelerating this process. Understanding the dynamic relationship between antibiotic use an antimicrobial resistance is crucial, in order to determine how antibiotics favor resistance at the population level and to assess the efficacy of antibiotic use restriction policies. Powerful statistical tools are necessary to analyze the relationship between antibiotic use and resistance. In recent years, Time Series Analysis techniques and multilevel modeling have been increasingly used for that purpose. However, these techniques have been poorly standardized, and it remains difficult to compare methods used by researchers across Europe. Consequently, comparisons between different countries or even between different hospitals is difficult. For future years, the challenge is to facilitate the use of these statistical methods in a systematic and standardized way. Researchers from two laboratories of the Université de Nantes (namely, Laboratoire de mathématiques Jean Leray, UMR 6629 and Equipe Emergente Microbiotas Hosts Antibiotics and bacterial Resistance) have been collaborating for 3 years to analyze dynamic relationships between antibiotic use and antimicrobial resistance, both in the hospital and in the community. This conference will gather European researchers involved in the same area of research. It will give the opportunity for participants to present the statistical techniques they developed on their data. This conference will be associated to a workshop where researchers will be able to compare and refine their statistical methods on shared databases. It intends to foster high level collaborative studies on this major public health problem.

Date début de l'évènement
Date de fin l'évènement
Support

Trung Nguyen

Trung Nguyen est un étudiant Vietnamien. Il est arrivé à Nantes comme boursier CHL en septembre 2017 et a obtenu brillamment son M2 de Mathématiques Fondamentales et Appliquées en juillet 2018. Il commence une thèse en septembre 2018 sous la direction de Benoit Grébert sur la théorie KAM et ses applications aux équations aux dérivées partielles Hamiltoniennes.

Date début de l'évènement
Date de fin l'évènement
Support