FR2962

Fédération de Recherche Mathématiques des Pays de Loire

FR CNRS 2962

Module Art et Sciences 2016 "La lumière" herau-f mer 27/09/2017 - 09:56

Cet atelier proposé aux étudiants de L2 et L3 de la Faculté des Sciences et Techniques de Nantes au printemps 2016 était encadré par les deux chercheurs Elena Ishow (CEISAM - Chimie) et Samuel Tapie (LMJL - Mathématiques) et la compagnie de théâtre des Ateliers du Spectacle, en partenariat avec le théâtre Athénor.

L'objectif était de proposer à des étudiants de toutes les branches de sciences un accès original à une thématique scientifique (la lumière) et à une pratique artistique exigeante (écriture et mise en scène de petites scènes de théâtre). Travail en groupe, prise de parole en public, créativité, développement de soi... sont autant de qualités communes aux chercheurs et aux artistes, que cet atelier voulait stimuler. La réussite a été au rendez-vous ; cet atelier a abouti à la création du spectacle 25 Whatts ? Equations lumineuses le 22 avril 2016.

Date début de l'évènement
Date de fin l'évènement
Support

Deux nouveaux serveurs de calcul au LAREMA

Deux nouveaux serveurs de calcul (DELL R720 XD avec 24 disques SAS rapides) viennent d'être installés au LAREMA. Ils sont utilisés comme serveurs de fichiers pour l’ensemble des projets portés par des membres du LAREMA et leurs collaborateurs.

Parmi les organismes concernés par ces collaborations : l’IRHS (Institut de Recherche en Horticulture et Semences) et l’ICO (Institut de Cancérologie de l’Ouest).

Un usage important est prévu lors de la montée en puissance du Master 2 Data Science en 2018.

Date début de l'évènement
Date de fin l'évènement
Support

Masterclass Angers

La deuxième édition des Masterclass d'Angers a lieu du 19 au 21 décembre 2017.

Au programme, deux sessions en parallèle, accessibles dès le M2 :

- géométrie algébrique : introduction aux champs algébriques (Etienne Mann)
- probabilité : application du théorème de Kirchhoff "matrix-tree-theorem" (Loïc Chaumont),

avec des cours le matin et exercices l'après midi, en anglais.

Date début de l'évènement
Date de fin l'évènement
Support

Conseil Fédération + réunion DéfiMaths

Le conseil de la Fédération et la réunion DéfiMaths auront lieu le vendredi 6 octobre 2017 au Laboratoire Angevin de REcherche en MAthématiques (LAREMA) à Angers. 10h00 : conseil de la Fédération 11h00 : réunion DéfiMaths, comité de pilotage DéfiMaths (présentation de la maison des maths, de l'agence Lebesgue de Mathématiques pour l'innovation, suivi d'un exposé sur Chronomodel).

Date début de l'évènement
Date de fin l'évènement
Support
Boris HASSELBLATT goulian-a jeu 20/07/2017 - 11:40

Boris Hasselblatt est un spécialiste international de la dynamique hyperbolique, auteur de nombreux articles et livres qui font références sur le sujet. Il était à Nantes dans le cadre du semestre thématique « dynamique et géométrie » organisé avec l’aide du Centre Henri Lebesgue, après avoir passé une semaine à Rennes dans le même cadre (soutenu par la région Bretagne). Il venait notamment participer à l’école d’été « Aspects Analytiques des flots hyperboliques » ainsi que travailler avec S. Tapie.

Date début de l'évènement
Date de fin l'évènement
Support

Jean De Dieu ZABSONRE

Jean De Dieu Zabsonre est professeur à l’Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso). Son travail porte sur l’analyse des systèmes d’EDP modélisant le transport de l’eau. Il est clair que ces sujets sont fondamentaux dans une grande partie de l’Afrique subsaharienne. Une grande partie de l’activité scientifique de Jean De Dieu Zabsonre porte sut l’étude des modèles de Saint-Venant bicouche. En particulier il a établi l’existence de solutions faibles de tels modèles. Plus récemment, il a pris en compte les phénomènes de transport de sédiment. Dans de récents articles, Jean De Dieu Zabsonre a proposé des dérivations formelles de modèles de transport de sédiments de type Exner. Ces modèles sont de type hyperbolique non-conservatif avec terme source. Dans cette collaboration, il s’agira, dans un premier temps, d’exhiber les propriétés fondamentales satisfaites par les solutions faibles (définitions des solutions de type choc, caractérisation des solutions stationnaires, estimation d’énergie). Dans un second temps, il nous faudra proposer des méthodes numériques pertinentes capables de préserver ces propriétés importantes de la solution. Éventuellement, les méthodes numériques obtenues pourront être mise en œuvre dans un code de calcul afin de réaliser des simulations issues de configurations réelles. Cette collaboration avec le Burkina Fasso pourra être étendue vers les équipes espagnoles (Malaga, Cordoba, Sevilla) avec lesquelles Jean De Dieu Zabrone travaille depuis de nombreuses années.

Date début de l'évènement
Date de fin l'évènement
Support

Archeologie et statistique Bayesienne

Dans un article récent paru à "images des Mathématiques", Anne-Philippe et Marie-Anne Vibet du LMJL nous présentent l'exemple du site de Lezoux (France) qui doit sa notoriété aux nombreux ateliers de potiers installés durant toute l'époque gallo-romaine. La problématique archéologique est de connaitre ce qu'a pu être le devenir de cette activité artisanale après l'époque romaine. Pour cela, nous cherchons à dater la dernière chauffe d'un de ces fours afin de la comparer à la date de fin de l'époque gallo-romaine (486 après J.-C.).

Les deux chercheuses nantaises montrent comment la statistique bayésienne permet de dater la dernière chauffe du four en intégrant à la fois les datations réalisées sur les éléments trouvés dans le four (par exemple des charbons de bois), et l'ensemble des connaissances a priori (ici la date d'arrivée des Romains en Gaule, soit - 52 avant J.C).

Cette modélisation permet de répondre à la problématique archéologique et de conclure que l'activité artisanale du site de Lezoux a une probabilité d'avoir perduré après la fin de l'époque gallo-romaine de 99% au vue des données collectées sur le site de fouille.

Le travail de recherche de A. Philippe M.-A. Vibet est soutenu par le projet régional défimaths et le Centre Henri Lebesgue depuis l'arrivée de M.-A. Vibet comme ingénieure de recherche au LMJL en septembre 2014.

Source : Statistique Baysienne et archéologie

Date début de l'évènement
Date de fin l'évènement
Support

Statistique sous contraintes géographiques : de l'archéologie à la cancérologie

En classification, il est possible d’introduire des contraintes pour classifier les objets. La classification hiérarchique peut ainsi être envisagée en introduisant des contraintes géographiques qui permettent de prendre en compte la proximité géographique des observations.

Dans le cadre d'un travail théorique et numérique (dont développement d'une library R ClustCutMap implémentant la méthode), Arthur Coulon a travaillé pendant 3 mois sous la direction de Lise Bellanger du LMJL. Une partie de son travail a été d'appliquer les méthodes et le package développé à :

(i) des données archéologiques issues des travaux réalisés dans le cadre du programme de recherche de Philippe HUSI au sein du Laboratoire Archéologie et Territoires (UMR 7324 CITERES-LAT, CNRS/Université de Tours),

(ii) des données de cancérologie provenant du registre des cancers Loire-Atlantique et Vendée (dirigé par le Dr. Florence MOLINIE) ; déjà étudiées par ailleurs dans le cadre du projet Oncospat (volet Emergence du projet Vacarme) par Matilde KARAKACHOFF (IR, l'institut du Thorax UMR 1087/CNRS UMR 6291).

Le travail d'A. Coulon a été soutenu par le programme régional Défimaths.

Date début de l'évènement
Date de fin l'évènement
Support

Partenariat autour de la qualité de l'air au Maroc

La qualité de l’air est un domaine complexe auquel peut être appliqué un grand nombre de modèles statistiques ou numériques. A partir des données de pollution et météorologiques disponibles au Maroc et en s'appuyant sur l'expertise de ses membres, ce projet a pour objectif principal d’identifier, de comparer puis de sélectionner la modélisation la plus adaptée pour prévoir la qualité de l’air journalière.

Ce travail est d'une grande valeur ajoutée pour le Maroc où la modélisation de la pollution de l’air est encore peu développée ; mais où la volonté politique de lutter contre la pollution de l’air est forte. Un projet PICS porté par Lise Bellanger du LMJL associe plusieurs partenaires Francais ou Marocains : le Laboratoire pluridisciplinaire de Larache, le laboratoire de Sensométrie et Chimiométrie (ONIRIS - Ecole nationale vétérinaire, agroalimentaire et de l'alimentation Nantes-Atlantique), AIRPARIF (organisme en charge de la surveillance de la qualité de l’air en région parisienne qui possède une expertise de longue date sur les données de pollution) , l’Ecole Nationale Supérieure des Mines de Rabat (ENSMR ), la DMN , organisme en charge de la météorologie et de la surveillance de la qualité de l’air au Maroc.

La thèse d’Halima OUFDOU (co-dir internationale Lise BELLANGER et Amal BERGAM) se place dans le contexte de ce projet. Elle porte sur la prévision statistique de la concentration journalière moyenne en ozone troposphérique à Casablanca. Le principal objectif de ce travail de thèse est d’identifier, de comparer puis de sélectionner le modèle statistique le plus adapté au problème de la prévision de l’ozone à Casablanca, puis de l’implémenter en routine.

Le projet Defimaths soutien également les visites de travail liés à ce projet.

Date début de l'évènement
Date de fin l'évènement
Support

Module Art et Sciences "Approximation"

Depuis plusieurs années, le FRAC des Pays de Loire et l’UFR Sciences et Techniques de l’Université de Nantes proposent une sensibilisation à l’art contemporain pour des étudiants de L2 et L3 au travers d’unité d’enseignements de découverte (UED). En 2017, le département de mathématiques a été sollicité pour participer à ce projet qui a été animé par Hélène Mathis, Maître de Conférence en Mathématiques à Nantes et Julien Nédélec, artiste plasticien. Une vingtaine d'étudiants ont travaillé sur le thème de l'Approximation de janvier à mars 2017 et ont présenté leur production lors d'une très belle exposition en avril à la bibliothèque de droit, dont le vernissage à eu lieu le 30 mars 2017.

La question de l’approximation est présente en mathématiques comme en art contemporain, puisque l’artiste comme le mathématicien (et tout scientifique) est confronté à la question de la représentation et à la difficulté de représenter de façon précise l’objet étudié. C’est pourquoi ce thème d’étude a été proposé par H. Mathis et J. Nédélec. Il s’agira de comparer les points de vue du scientifique et de l’artiste. Une première étape portera sur la définition d’approximation en fournissant des exemples mathématiques d’approximation. L’étape suivante consistera à réaliser une version « plastique » de ces exemples mathématiques. Ce cadre est évidemment voué à évoluer avec le travail des étudiants.

Ce module a été soutenu par le projet Défimaths.

Date début de l'évènement
Date de fin l'évènement
Support